Europe solidaire...
Europe citoyenne !

Home
Cycle de conférences
New Deal for Europe
Débats
Bibliothèque
Salle de presse
Qui sommes-nous ?
Partenaires
Archives

Pétition

Voir le texte complet de la pétition

  Linguistic versions :  ES   IT

bullet

Pour bâtir une Union européenne solidaire, qui rassemble ses Peuples et soit au service de ses citoyens,

bullet

pour sauvegarder et renforcer le modèle social européen,

bullet

pour mettre en place des réponses à la crise qui nécessitent gouvernance économique et moyens budgétaires européens,

bullet

pour que les choix politiques légitimes opérés aux niveaux européen, national, régional et local soient mis en oeuvre par des fonctions publiques permanentes, compétentes et donc indépendantes de tous les groupes de pression nationaux et groupes d'intérêt sectoriels,

bullet

pour que l'Union européenne dispose effectivement de la masse critique pour peser suffisamment à la fois pour élaborer des solutions solidaires et équitables et pour défendre les intérêts communs de ses citoyens sur la scène internationale,

bullet

pour que les "peuples d'Europe" soient appelés par leurs gouvernements à une union sans cesse plus étroite et pour que les "citoyens de l'Union" soient effectivement représentés au Parlement dans l'élaboration des politiques européennes (art. 14 TUE) ,

NOUS, SIGNATAIRES, demandons qu’un débat public soit rapidement entamé de manière assez étendue afin que le citoyen européen puisse faire, en toute connaissance de cause, ses choix sur l'Europe à construire ensemble.

NOUS demandons au Parlement européen, à la Commission européenne, au Comité économique et social européen et au Comité européen des régions d’ouvrir ce débat en leur sein et avec les citoyens européens.

Pétition

La solidarité,

au cœur de la relance du projet européen

À l’origine, la solidarité, fondée sur la recherche de l’intérêt commun, a été voulue et conçue comme le cœur et le moteur de la construction européenne.

Cette solidarité s’imposait alors par nécessité et devrait à nouveau s'imposer aujourd’hui dans la situation de crise et de mondialisation que nous vivons.

Pendant les 30 dernières années, l’hégémonie culturelle « ultra-libérale », qui a inspiré une majorité d’Etats membres, a imposé chaque jour moins de solidarité dans ces Etats membres et, par contagion, à l'ensemble de l'Union européenne. Cette vision idéologique de l'économie s'est traduite par moins de services publics, et a désigné le marché comme régulateur suprême de l'économie et, donc, de la vie du citoyen européen.

Les dérives de cette politique ultra-libérale, cause de la crise économique, poursuivent la destruction des acquis sociaux des Européens (sécurité sociale, pensions, enseignement, recherche, etc.), fruits de longues et difficiles conquêtes sociales.

En effet, cette politique affaiblit la construction européenne en la confinant de plus en plus à un rôle d’une simple zone de libre-échange où l’intérêt du citoyen européen n’est plus le moteur.

Combinée aux tentations de replis identitaires nationaux et régionaux, cette politique a en outre fait perdre aux peuples européens le sens d’un destin partagé.

La financiarisation excessive de l’économie, conjuguée à une absence de régulation, a conduit à la crise économique actuelle et aux difficultés connues au sein des Etats membres.

Les réponses actuelles de l’Union Européenne ne sont pas à la hauteur des défis posés car elles demeurent trop nationales et insuffisamment solidaires.

En effet, dans cette tourmente financière, les Etats renflouent massivement les banques, contractent leurs dépenses pour revenir à un déficit de moins de 3% et font ainsi payer la note au citoyen européen des seules classes moyennes et populaires.

En se perpétuant, cette situation instaure ainsi une précarité massive du travail et un chômage désastreux.

Elle s'accompagne aussi d'une réduction drastique des services publics, désormais qualifiés de "trop onéreux" voire d’"inutiles"!

Or, c’est justement en période de crise que les services publics et les services d’intérêt général sont les plus nécessaires.

Ils peuvent jouer non seulement un rôle d'amortisseur pour la crise mais aussi renforcer la cohésion sociale et préparer la relance économique. Car la solidarité, c'est aussi se projeter ensemble dans l'avenir, c'est aussi concevoir la cohésion sociale comme condition d'une compétitivité retrouvée de l'économie européenne.

Ces efforts ne peuvent trouver leur pleine efficacité que dans un cadre européen.

Comment assurer la sauvegarde et le renforcement du modèle social européen où se conjuguent liberté, démocratie, solidarités collectives, progrès social, développement durable et équitable?

Par plus de solidarité à tous les niveaux. Solidarité citoyenne. Solidarité entre générations. Solidarité entre actifs, inactifs et précaires. Solidarité entre Etats membres au sein de l’Union européenne.

bullet

Pour bâtir une Union européenne solidaire, qui rassemble ses Peuples et soit au service de ses citoyens,

bullet

pour sauvegarder et renforcer le modèle social européen,

bullet

pour mettre en place des réponses à la crise qui nécessitent gouvernance économique et moyens budgétaires européens,

bullet

pour que les choix politiques légitimes opérés aux niveaux européen, national, régional et local soient mis en oeuvre par des fonctions publiques permanentes, compétentes et donc indépendantes de tous les groupes de pression nationaux et groupes d'intérêt sectoriels,

bullet

pour que l'Union européenne dispose effectivement de la masse critique pour peser suffisamment à la fois pour élaborer des solutions solidaires et équitables et pour défendre les intérêts communs de ses citoyens sur la scène internationale,

bullet

pour que les "peuples d'Europe" soient appelés par leurs gouvernements à une union sans cesse plus étroite et pour que les "citoyens de l'Union" soient effectivement représentés au Parlement dans l'élaboration des politiques européennes (art. 14 TUE) ,

NOUS, SIGNATAIRES, demandons qu’un débat public soit rapidement entamé de manière assez étendue afin que le citoyen européen puisse faire, en toute connaissance de cause, ses choix sur l'Europe à construire ensemble.

NOUS demandons au Parlement européen, à la Commission européenne, au Comité économique et social européen et au Comité européen des régions d’ouvrir ce débat en leur sein et avec les citoyens européens.

Il n'est plus possible de signer cette pétition

Solidarity, at center for
relaunching the European project

In the origin, solidarity was definitely embedded in European construction, as its heart and engine, and based on the search for the common good.

Solidarity was an imperative necessity then as it should be today, in the current globalised crisis that we are going through

For the past 30 years, the predominance of ultra-liberal cultural thinking has held sway over most Member States, dismantling the old bonds of solidarity in the Member States day after day and then on to the whole European Union. This ideological vision of economics has translated into fewer public services and appointed market forces as the supreme rulers of the economy, and then of the lives of the European citizens.

The excesses of ultra-liberal policies are the cause of the economic crisis and continue to destroy the EUropeans’ social advances (social security, pensions, education, research, etc.) that resulted from long and difficult social struggles.

As a matter of fact, these policies are weakening the European construction as they are increasingly turning it into a mere free exchange area in which the interest of the European citizen no longer is the driving force

Together with the temptations of regional and national isolationism, these policies have dispelled the sense of a shared destiny among the EUropean peoples.

The uncontrolled dominance of finances over the economy has combined with a lack of regulation and led to th current economic crisis and the difficulties encountered in the Member States.

The current responses of the European Union do not meet the challenges because they remain national responses and lack solidarity

In the financial turmoil, the States bail out the banks, reduce their expenses in order to restore the 3% deficit objective and make the European citizen of the middle and popular classes foot the bill.

This lasting state of play entails massive precariousness at work and a disastrous joblessness.

To top it all, public services undergo drastic cuts because they are now held to be « too expensive » or even « useless ».

Yet it is at this very moment in time, when there is a crisis that public services and services of general interest are most needed.

They can cushion the shock of the crisis and also reinforce social cohesion, paving the way for a boost to the economy. Solidarity means projecting a future together, means understanding social cohesion as the condition for a revived competitiveness of the European economy.

These efforts can bear fruit only in a European setting.

How can we rescue and strengthen the European social model that combines liberty, democracy, collective solidarity, social progress, sustainable and fair development?

With more solidarity at all levels. Citizens’ solidarity. Intergenerational solidarity. Solidarity between those who have a job, those who dont and those who have precarious jobs. Solidarity between the Member States in the European Union.

 

bullet

To build an inclusive European Union which brings its peoples together and is at the service of its citizens

bullet

To preserve and strengthen the European social model ,

bullet

To set up responses to the crisis with the necessary economic governance and European budgetary means,

bullet

To have the legitimate political choices at European, national, regional and local levels implemented by civil services that are permanent, competent and therefore independent from all national pressure groups and sectoral lobbies,

bullet

To have the European endowed with the critical mass that is needed to carry weight in the elaboration of solidary and fair responses and to preserve the common interests of its citizens on the worldwide environment,

bullet

To have the governments summon the "peoples of Europe" to an ever closer union and the Union citizens truly represented in the Parliament as it elaborates European policies (Art. 14 TEU) ,

We, the signatories, demand a broad public debate to be launched rapidly so that the European citizen can knowingly decide on the Europe that we must build together.

We ask the European Parliament, the European Commission, the Economic and Social Committee and the Committee of the Regions to open a debate in their institutions and with the European citizens.

 


Page modifiée le 23 novembre 2015

Nous contacter       Webmaster